Photographier les paysages en hiver

Photographier les paysages en hiver

L’hiver pourrait sembler ne pas être une période particulièrement propice à la photographie en extérieur. Températures fraîches (pour être gentils), luminosité en berne, manque de vitamines, de motivation, bref, l’appel d’un bon chocolat chaud les pieds dans de gros chaussons se fait bien plus sentir que l’appel du grand air et de la photographie « outdoor ». 

Pourtant, la saison froide est une occasion en or de vous lancer des défis en photographie et d’immortaliser de beaux paysages… enneigés ou non. 

En pleine nature : correction d’exposition et balance des blancs

Nous avons publié un papier sur le sujet qui détaille les bonnes habitudes à avoir lorsque l’hiver vient pour que votre boîtier et vos accessoires soient bien protégés. Cet article de conseil pour prendre soin de votre matériel en hiver est disponible en suivant ce lien

Vous y apprendrez qu’un bon sac de transport est indispensable tout comme garder vos batteries au chaud est un immanquable. 

© Tim Stief / Unsplash

Pour le reste, un bon équipement est important en fonction de ce que vous souhaitez photographier. La photographie de paysages enneigés est bien entendu un classique et pour ce genre de prises de vues. S’équiper d’un filtre polarisant est par exemple une bonne solution qui vous permettra d’obtenir un contraste un peu plus élevé et qui supprimera les reflets parasites, un grand classique des journées ensoleillées. 

N’hésitez pas également à jouer sur la balance des blancs, soit pour renforcer une teinte plutôt froide, soit pour équilibrer vos prises de vue et réaliser une image avec une neige la plus blanche possible. Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’outil présent sur le boîtier, sachez qu’avec une prise de vue effectuée en RAW, il est possible de jouer sur la balance des blancs en postproduction sans perte de qualité. 

N’oubliez pas de surexposer légèrement votre image (+1 ou +2 IL), la neige absorbe beaucoup de lumière, les images obtenues sont de ce fait souvent sous-exposées. 

© Ales Krivec / Unsplash

Ne vous cantonnez pas à une optique grand-angle pour réaliser vos images de paysages. Il peut être intéressant non seulement d’utiliser une optique macro pour saisir les détails du paysage. 

En pleine ville : la composition avant tout

En ville, les contraintes climatiques sont bien souvent moindres et la seule donnée qui change réellement est la luminosité et les habitudes des riverains. L’hiver est ainsi une belle occasion d’éprouver ses compétences dans des environnements pluvieux, plus sombres, mais aussi de jouer sur les lumières colorées qui bien souvent caractérisent nos métropoles à l’heure d’hiver. 

N’hésitez pas non plus à réaliser des portraits en intérieur comme dans les cafés. L’atmosphère y est généralement chaleureuse et les lumières douces peuvent y être facilement exploitées. Le jour se levant également plus tard et se couchant plus tôt, il est souvent plus simple de prendre des photos au lever et couchers du soleil. C’est à ce moment que l’on obtient les plus belles lumières. 

Photo de gauche : © Luke Stackpoole Photo de droite : © Patrick Tomasso

La photographie d’architecture est par ailleurs une belle option à envisager. Les journées d’hiver étant plus pluvieuses, les reflets dans l’eau ne sont pas rares, et les vitres des grands bâtiments offrent de beaux reflets, tout comme les fenêtres qui bénéficient d’une belle différence entre la température intérieure et extérieure. La buée formée offre souvent une perspective intéressante pour la photographie hivernale en ville. 

Bref, cet hiver n’hésitez pas à sortir le bout du nez dehors, malgré le mauvais temps et le soleil timide. La saison réserve de belles surprises tant en ville qu’à la campagne pour qui sait observer ce qui l’entoure. 

L’article Photographier les paysages en hiver est apparu en premier sur Images Photo - Le Blog.

All comments

Leave a Reply